La disparition de Stephanie Mailer par Joël Dicker, le polar Bestseller


chroniques, polar / Monday, August 13th, 2018

Bonjour à tous !

Aujourd’hui nous parlons d’un auteur bestseller et de son dernier roman : Joël Dicker avec la disparition de Stéphanie Mailer.

Un grand flic sur le point de prendre sa retraite, Jesse, voit ses certitudes bouleversées par Stephanie Mailer, journaliste. Elle lui laisse entendre qu’il a désigné le mauvais coupable lors de sa première grosse enquête, des années auparavant. Jesse ne sait quoi penser de cette déclaration, mais lorsque Stephanie disparait juste après lui avoir parlé, il décide d’enquêter à nouveau.

Commence alors une longue enquête, difficile, au cours de laquelle les névroses, secrets et blessures de chaque personnage referont surface.

C’est d’ailleurs selon moi un des aspects les plus réussis du roman : les personnages. Souvent comiques et tous différents nous suivons leurs parcours et découvrons petit à petit de lourds secrets. Les personnages sont bien construits, en profondeur et souvent en finesse. Ils ne sont pas nécessairement réalistes, voire parfois franchement caricaturaux et peuvent plongent la lecture dans la confusion. En revanche ils permettent à l’auteur d’aborder de nombreux sujets tels : le harcèlement scolaire, les critiques d’art et bien d’autres encore.

Ce polar se distingue des autres, en ajoutant des histoires de vie, du comique, de la réflexion. Pour moi c’est ce mélange des genres maîtrisé (car on ne perd pas de vue l’enquête dans ce roman) qui fait son succès auprès d’un large public.

C’est un très bon livre que j’ai globalement beaucoup aimé, malgré quelques lenteurs au milieu de l’ouvrage. En effet, le livre est assez imposant, et l’enquête piétine ou fait carrément volte-face à certains moments, ce qui peut parfois donner l’impression que nos enquêteurs sont un peu abrutis, ou donner la sensation au lecteur de perdre son temps. Cependant ce n’est pas le sentiment dominant du livre, ni l’impression que l’on garde après l’avoir refermé.

Malgré le nombre de pages c’est un roman qui se lit très vite, le style de l’auteur est fluide et agréable, jamais maladroit. Le suspense est maîtrisé, le mystère qui entoure la disparition de Stephanie Mailer n’est pas le seul : on veut découvrir le passé de Jesse, d’Anna le futur de Steven. ON soupçonne tour à tour chacun des personnages et pourtant le dénouement réussit à surprendre le lecteur.

Vous l’aurez compris, c’est un livre que j’ai aimé et qui m’a donné envie de découvrir d’autres romans de l’auteur, malgré quelques réserves (le rythme notamment). Petit bonus, le livre comprends de très belles pages sur l’écriture, et d’autres beaucoup plus ironiques et piquantes à propos des critiques littéraires.

Voici quelques extraits pour illustrer mes propos, et vous permettre de découvrir la plume de l’auteur :

« Pour se changer les idées il décida d’écrire sa prochaine critique pour la Revue. Comme il était de coutume avant cet exercice, il se saisit du dernier classement de ventes de livres à New York, remonta la grille du doigt jusqu’à la meilleure vente et écrivit un texte assassin sur ce roman déplorable qu’il n’avait pas ouvert »

« En sa qualité de critique, lorsque tout le monde se précipitait quelque part, il n’y allait justement pas »

« […] la pièce ne connut aucun succès. Ostrovski en fut enchanté. «ce qui n’as pas de succès est forcément très bon , parole de critique », assura-t-il à Harvey qui se réjouit de cette bonne nouvelle. »

Ce livre est disponible aux éditions de Fallois, au prix de 23 euros pour le grand format.

Avez-vous lu ce livre ? SI oui n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *